Pathologie béton

Pathologie béton

Tous les bâtiments, quel que soit leur mode constructif ou leur date de construction peuvent être sujet à des pathologies. Une pathologie est un désordre qui affecte un ouvrage et pouvant remettre en cause sa stabilité. Les pathologies peuvent être différencier de deux façons, les pathologies liés à un désordre dans les matériaux ou un défaut lié à une insuffisance structurelle.

 

Les pathologies sont constatées par un maitre d’ouvrage qui demande alors une expertise auprès d’un bureau d’étude spécialisé en audit et diagnostic, ou mises en évidence lors de diagnostic de structure visuel ou avec sondages.

 

Le béton armé n’est pas un matériau homogène, mais un assemblage de constituant pour former le béton, associé à des armatures métalliques, ce procédé permet d’associer les avantages de chaque constituant mais le béton armé s’expose à de nombreuses pathologies.

 

Les pathologies sont mises en évidence lors d’analyses réalisées in-situ lors de sondages destructifs ou non destructifs et lors d’analyse en laboratoire après prélèvement.

 

Pour les ouvrages en béton armé, les pathologies qui affectent le béton sont dus à l’exposition du béton et à sa qualité de mise en œuvre. Un des désordres les plus fréquents est la carbonatation du béton, phénomène toutefois normal et progressif, qui dans certaines proportions, à savoir une profondeur supérieure à l’enrobage des aciers provoque la corrosion des aciers. En effet, les aciers doivent être positionnée dans une zone dont le PH est élevé et la carbonatation fait diminuer le PH à des valeurs ou les aciers se corrodent. La corrosion des aciers peut aussi être provoqué par la pénétration des ions chlorures, ce phénomène affectera donc plus les ouvrages marins. Le phénomène, dans les deux cas prend alors la forme d’éclats de béton avec armatures apparentes. Le béton peut aussi être sujet à de l’alcali-réaction, pathologie plus connue sous le nom de RAG très grave qui n’a pas de remède.

 

Hormis les désordres liés au matériau, des désordres d’origine mécanique peuvent apparaitre. Ils sont le plus souvent dus à un défaut de conception, ou un mouvement de structure. Des tassements du sol provoquent ainsi des mouvements dans la structure qui causent des désordres comme des fissures, qui apparaissent sur les dallages, plancher et murs. Des défauts de conception ou insuffisance structurelle peuvent également provoquer des fissures qui reflètent un manque de ferraillage. Les déformations peuvent aussi se manifester sous forme de déformation, provoquant des flèches et rendant certains locaux impropres à destination.

 

Les pathologies peuvent être moins préjudiciables voire esthétiques, avec la présence de fissure de retrait, un aspect rugueux, des coulures de calcites, etc. Le diagnostiqueur relève ces désordres lors de son audit afin de les consigner et les signaler comme des pathologies ne remettant pas en cause la stabilité de l’ouvrage.

 

Le vieillissement normal est aussi une source de pathologie pour tout type de structure et tout type de matériau, il affecte les ouvrages en fonction de leur durée de vie.

 

Les pathologies font l’objet d’une étude détaillée qui porte sur un cas particulier ou sur un ensemble, les ingénieurs déterminent alors la cause des désordres et proposent des travaux permettant de remédier aux pathologies et assurer la pérennité de l’ouvrage.

 

Les pathologies sont mises en évidence dans tous type de diagnostic qui comprennent notamment les diagnostics due diligence, diagnostics patrimoine, les diagnostics de fin de décennale, les diagnostics structure.

 

Bien que certaines pathologies soient esthétiques, elles ont toujours un caractère évolutif, parfois brutal, elles doivent donc être diagnostiquées par des spécialistes du corps d’état concerné et traitées par des travaux de remise en état.

 

A noter que les ouvrages d’art bénéficient d’inspections détaillées régulières avec un recueil de type de pathologies.

Derniers articles
Contact

Demande de contact

Not readable? Change text. captcha txt
1519913683unnamed (3)